Les softs skills avec Jérôme Hoarau

Les softs skills, développez vos ressources humaines pour entreprendre au quotidien. Comment rester motiver ? Comment faire face aux risques, aux conflits ?

Pour la 10e émission des casse-croûtes de Cédric qui a eu lieu ce vendredi 3 juin 2016, j’ai reçu Jérôme Hoarau mentor en softs skills.
Cette nouvelle émission lance la deuxième saison des casse-croûtes de Cédric. L’émission revient après 3 semaines d’absence. La nouvelle saison commence avec des nouveautés comme la chronique de Cédric et la libre antenne des auditeurs.

 

softs skills :
Développer des compétences humaines

Dans cette vidéo vous allez découvrir :

[mkdf_list_ordered]
  1. La chronique de Cédric : Les nouveautés de la 2e saison des casse-croûtes de Cédric
  2. L’invité du jour : Jérôme Hoarau qui nous parle des softs skills
  3. Libre antenne des auditeurs
[/mkdf_list_ordered]

Qui est Jérôme Hoarau ? l’interview de l’invité :

jerome-HoarauFondateur du webzine pourquoi-entreprendre.fr, co-fondateur de creapreZent et de la semaine du développement. Jérôme Hoarau est mentor en soft skills.


Suivez l’invité sur la blogosphère :

Jérôme Hoarau
Pourquoi-entreprendre.fr
CreapreZent
La semaine du développement


Les sources qui ont été cité lors du live :

 


Dans le cadre de cette nouvelle interview, j’ai le plaisir de vous présenter deux entrepreneurs. Jérôme Hoarau et Julien Bouret  les fondateurs de creapreZent.

Pour débuter, cette entrevue pouvez-vous vous présenter auprès des lecteurs de mon blog ?

creapreZent julien et jerome

Julien : Je m’appelle Julien Bouret et je suis coach en soft skills.  Avant de décrire plus bas ce que sont les soft skills, je suis spécialisé dans le bien-être au travail et les techniques méditatives, dont une que j’ai crée, la Méthode Présent, qui permet de se sentir bien et de déployer le meilleur de soi-même en conditions de travail. Je suis aussi co-créateur de la Méthode creapreZent qui permet d’identifier, de développer et de déployer ses soft skills dans son environnement professionnel.

 

Jérôme : Pour ma part je me suis lancé dans les soft skills à partir de l’entrepreneuriat, mon sujet de prédilection depuis que j’ai créé le site Pourquoi-Entreprendre.fr. Aujourd’hui je coach les entrepreneurs (les porteurs d’initiatives et pas uniquement les créateurs d’entreprise) sur le développement de leurs compétences à travers leurs projets.

 

Quel est votre parcours professionnels à chacun ?

Julien : A l’issue de mon cursus dans une grande école de management et après l’obtention de mon double-diplôme en gestion du développement durable, je me suis lancé à mon compte dans le coaching des futurs managers. Avec la collaboration et le soutien d’un professeur chercheur de France Business School, ainsi qu’avec Jérôme, nous avons mis en place, au sein de notre ancienne école et par le biais de la Méthode creapreZent, des modules de coaching sur les soft skills, pour les futurs managers.

J’effectue aussi depuis du coaching individuel sur le bien-être au travail pour les personnes qui évoluent en entreprise. Je travaille notamment en étroite collaboration avec un ostéopathe sur la question du stress, de ses impacts réels sur l’organisme, et des moyens pour le gérer, voir d’anticiper son apparition.

Jérôme : Si mes études d’école de commerce m’ont permis de me faire mes premières armes dans le monde professionnel, c’est à travers ma première expérience entrepreneuriale avec Pourquoi-Entreprendre.fr que je me suis trouvé une passion pour entreprendre. Depuis je m’inscris dans une dynamique de création d’évènements présentiels et digitaux pour aider les managers, les collaborateurs et les entrepreneurs à développer leurs soft skills.

Comment vous vous êtes rencontrés ? Qu’est ce qui vous a motivé à lancer creapreZent ?

 

Nous nous sommes rencontrés dans notre ancienne école de management, et avons découvert une synergie entre nos expertises et une complémentarité dans nos personnalités. Ce qui nous a motivé à lancer creapreZent était un besoin identifiable chez beaucoup de gens de savoir prendre des rendez-vous avec soi-même. Etre capable de réfléchir sur soi pour mieux se projeter et évoluer dans son environnement professionnel représente un véritable enjeu dans le contexte professionnel instable d’aujourd’hui. Que ce soit pour les personnes qui vont rentrer sur le marché du travail, ou pour celles qui y sont déjà, la capacité à déployer sa singularité  et les compétences latentes présentes en chaque individu est devenue essentielle. Les soft skills n’étant habituellement pas enseignées à l’école, il nous a semblé pertinent de lancer creapreZent en partenariat avec une grande école de commerce.

 

Qu’est ce qu’une Soft Skill ?

 

Les soft skills sont les compétences que nous utilisons chaque jour, consciemment ou pas, qui permettent d’adoucir sa vie professionnelle et personnelle tout en optimisant son métier. Il s’agit par exemple de la confiance en soi, de la gestion du stress, de la créativité, de l’esprit d’entreprendre, des aptitudes permettant de fluidifier son rapport au travail. Elles se différentient en effet des hard skills, les compétences techniques telles que la comptabilité, les mathématiques, etc…

Quel est le rôle de nos Soft Skills dans notre quotidien ?

 

Julien : Le rôle des soft skills dans notre quotidien est d’adoucir celui-ci, en nous permettant de nous épanouir professionnellement, mais aussi sur le plan personnel. Chaque personne possède en elle les capacités pour passer une bonne journée, même si les conditions professionnelles et notre situation du moment ne le permet apparemment pas. On peut dire que les soft skills sont des paramètres que chacun possède et peut ajuster pour éprouver des sensations agréables dans son train de vie, dans sa relation à autrui et dans les situations professionnelles parfois déstabilisantes.

 

Jérôme : Les soft skills font déjà partie du quotidien de tout le monde. Que ce soit consciemment ou pas, tout le monde est plus ou moins créatif, plus ou moins à l’écoute, plus ou moins entreprenant. Finalement ce sont ces compétences dont on en parle peu mais qui font pourtant la différence.

 

 

Avez-vous quelques conseils pour développer la capacité à se sentir bien en conditions de travail ?

Julien : Oui, je distinguerai trois points qui me paraissent fondamentaux dans la capacité à se sentir bien dans son travail.

  • Le premier point consiste tout simplement à vouloir se sentir bien au travail. Cela peut paraître simpliste comme conseil, mais en réalité, il y a un véritable enjeu à garder cette idée en tête pour la raison suivante : Que ce soit le stress au travail, les tensions interpersonnelles, l’attente des résultats par la hiérarchie, le souci de l’évolution de carrière, le rythme de travail fatiguant, etc… ; peu d’éléments invitent les personnes à être sereines dans leur métier. Si rien ne nous invite à être serein, c’est à nous de créer nous-mêmes cette invitation.
  • Cela m’amène à un deuxième point. Il convient pour chacun de penser à créer son propre regard sur son travail. Cela est fondamental pour éventuellement se donner la possibilité de relativiser ce que l’on vit au travail. Il y a mille et une façon de s’approprier les problématiques que j’ai citées dans mon premier point, mais si l’on  garde à l’esprit qu’il n’y a que nous pour percevoir à notre façon les événements que nous vivons, il nous est possible de les vivre différemment, avec plus de recul et de mieux-être.
  • Mon troisième point découle du précédent et consiste à penser au présent, à notre présent, celui auquel nous sommes en train de participer maintenant. C’est bête à dire, mais nous sommes la personne la plus à même de nous sentir bien au travail, et ce à chaque instant. L’instant présent est le seul instant où l’on crée notre dynamique, telle qu’une dynamique sereine, si nous le souhaitons réellement. Se recentrer sur son présent permet de Bien-être là, présent, dans la dynamique que l’on souhaite créer à présent.

 

Jérôme : J’ajouterais aussi quelque chose qui m’est utile au quotidien : prendre des moments dans la journée pour me recentrer sur ma respiration. Ces pauses pendant lesquelles je prends conscience de ma respiration, en essayant le plus possible de respirer par le ventre me font un bien fou. Peut-être que ce sera le cas pour vous aussi.

 


Générique de l’émission réalisée par Vincent Le Musicien : http://lemusicien.fr/
Animation et production par Cédric Debacq​ Styliste d’entreprise.
Crédit photo : La photo est prise par Thierry Mesnard.


casse-croute de Cédric - Le Kodex


Subscribe to

Les casse-croûtes de Cédric

Or subscribe with your favorite app by using the address below

Cédric Debacq

Cédric Debacq Styliste d'entreprise et fondateur des casse-croûtes de Cédric. On se retrouve tous les vendredi à midi le temps d'un casse-croûte pour apprendre à entreprendre.

2 pensées sur “Les softs skills avec Jérôme Hoarau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *